Le "Visual kei français"

Publié le par Lyra78


Un grand sujet de débat, surtout avec le festival "J-Rock One" qui approche.
Le nom de ce festival a beau être terriblement mal choisi, ça m'énerve de lire toujours les mêmes âneries sur les groupes qui y participent.




Qu'on n'aime pas leur musique, je comprends tout à fait. Même si ce qu'ils font est mieux que beaucoup des choses qu'on peut voir dans la scène visual japonaise, ça reste une affaire de goût.
Le problème, c'est que la musique n'est même pas le principal sujet de critique de ces groupes. Mais puisque la plupart des gens n'ont jamais pris la peine d'écouter, ils auront du mal à se faire un avis sur ce sujet.


Alors pour compenser, ils disent seulement que "le visual kei, c'est japonais, pas français". Sauf que, si mes souvenirs sont bons, ces groupes ne disent pas faire du visual mais s'en inspirer.
On veut bien qu'un groupe ait des influences de tout, rock, punk, metal, blues ou je-ne-sais quoi d'autre, mais surtout pas d'influences visual kei. On veut bien qu'un groupe s'inspire de Metallica, Korn ou Slipknot, mais surtout pas de MUCC, Dir en Grey ou The Gazette.
Pourquoi ?

Ce n'est que mon avis, mais je pense qu'il vaut mieux s'inspirer de MUCC que d'Aqme.


L'autre hérésie, c'est quand ils chantent en japonais. On peut chanter en anglais, en allemand, en arabe ou en espagnol, mais chanter en japonais, c'est risquer le bûcher ! Allez savoir pourquoi.


Leur look est également beaucoup critiqué. Peut-être parce que ces "visual cosplayeur" ont beau claquer tout leur fric dans des fringues bien classes importées du Japon, ils se rendent compte que mis sur des européens, c'est carrément moins beau...




Et dans le même temps, on voit apparaître des tonnes de personnes qui veulent monter un groupe visu, ou qui veulent des conseils pour s'habiller visu, se coiffer visu, bref, qui veulent avoir la "visu way of life". Mais ils ont un peu de mal, parce que leurs parents ne sont pas assez ouverts d'esprits pour les comprendre.




Le meilleur moyen de se faire un avis sur un groupe, c'est de les voir en live. Ce festival est une bonne occasion, et au moins, on pourra ensuite débattre sur ce qui fait vraiment la qualité d'un groupe : sa musique.

Publié dans RTL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article