Parlons scolarité - les parents

Publié le par Lyra78

"Nos parents nous ont appris très tôt que rêver ne sert à rien. Inutile de viser haut, d'espérer vivre trop intensément"
Rien ne nous survivra, Mazaurette




Mes parents ont essayé de me remonter le moral, de me motiver à continuer mes études agricoles. Sauf qu'eux, ça fait longtemps qu'ils ont perdu l'habitude de rêver d'avenir, donc forcément, le résultat était un peu maladroit:
    - "Tu ne connais pas tous les métiers que tu pourrais faire avec ton diplôme!" (Nan mais si je te dis que l'agriculture ne m'intéresse pas, ça te donne une idée du nombre de métiers potentiellement intéressants qui me reste après une école d'ingé en agriculture?)
    - "Tu pourras travailler chez William Saurin!" (... hein?)
    - "Tu gagneras plein de sous et tu pourras aller à pleins de concert" (Je t'accorde ce point là. N'empêche que si les groupes qui m'intéressent continuent de foutre leurs concerts à l'heure du goûter, c'est pas gagné)
    - "Tu pourras être fonctionnaire" (summum de la réussite professionnelle du point de vue parental?)
    - "La vie c'est plein de petites opportunités, tu ne sais pas ce qui peut t'attendre si tu continues!" (je vais compter sur la chance pour réussir ma vie, mais oui bien sûr)
    - "Il suffit parfois d'un déclic!" (ça fait déjà quelques années que je l'attends, celui-là)
    - "Avec un peu d'ouverture d'esprit blabla" (et c'est lui qui me dit ça...)

Finalement, mon père a tout de même conclu par quelque chose qui lui ressemble un peu plus que des conneries plus ou moins optimistes: de toute façon, on fait juste croire aux jeunes qu'ils peuvent faire ce qu'ils ont envie de faire. En réalité, faut pas se leurrer ma pauvre fille, nous sommes tous condamnés à faire ce qui ne nous plaît pas.
J'aimerais bien avoir assez de couilles (dans la mesure où je suis une fille, bien entendu) pour lui prouver l'inverse.

Publié dans RTL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article